Quelle est la meilleure façon de créer son entreprise à Toulouse

Toulouse et son département, c’est faire le choix d’une zone en développent aussi bien au niveau économique, que touristique, et vous aurez vite fait de comprendre cela en vous installant à Toulouse.

La ville n’a que peu à envier à Paris, avec des créneaux de création différents mais vraiment nombreux, et des opportunités de faire croitre une entreprise facilement dans un milieu en plein boom et en plein développement, vous aurez la chance de faire parti de l’un des meilleurs restaurants ou meilleurs hotels.

Créer son entreprise à Toulouse est une aventure et un vrai pari sur une ville qui attire de plus en plus de monde et de plus en plus d’entreprises.

Comment créer son entreprise à Toulouse
Comment créer son entreprise à Toulouse

Créer votre entreprise: les formalités administratives

D’accord, cela peut faire un peu peur au début, mais les démarches se sont simplifiées et nous allons essayer de mieux vous guider a travers les choses a faire …

Il y a un nombre de démarches à suivre, mais le plus important restera de vous immatriculer au RCS et de faire votre demande Kbis ; mais nous allons y revenir tout de suite.

Déclarer votre activité et à demander votre immatriculation

Selon la forme juridique de votre entreprise, vous allez devoir contacter un des organismes suivants. Le plus souvent ce sera le Registre du Commerce et des Sociétés, le RCS, qui se charge de la très grande majorité des immatriculations.

  1. Immatriculation au RCS, par le biais du greffe du tribunal de commerce de Toulouse, dans le cas ou vous mettez en place une société ou si vous optez pour une activité commerciale.
  2. Immatriculation a l’INSEE et donc au répertoire Sirene pour obtenir votre SIREN et votre SIRET
  3. Immatriculation au répertoire des métiers (RM) pour tous les artisans, qui dépend de la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA)
  4. Immatriculation au registre spécial des agents commerciaux (RSAC), qui dépend aussi du greffe du tribunal de commerce de Toulouse

Il sera aussi important de contacter rapidement tous les organismes sociaux et les structures fiscales de l’état et autres administrations avec qui vous serez en contact régulier tout au long de la vie de votre entreprise.

Nous vous conseillons vivement de contacter votre Centre de Formalités des Entreprises local, car il sera un guide primordial et unique dans vos démarches.

Centre de Formalités des Entreprises de Haute Garonne

  • Toulouse : 05 61 10 47 47 | cfe@cm-toulouse.fr
  • Saint-Gaudens : 05 61 89 17 57 | cdufour@cm-toulouse.fr
  • Site officiel

Après votre immatriculation RCS

Des lors que vous aurez inscrite votre entreprise au RCS, vous allez recevoir un extrait Kbis, ainsi que d’autres codes et éléments importants.

Le Kbis sera la carte d’identité de votre société et ce sera LE document le plus IMPORTANT de votre entreprise.

Parmi les informations et données que vous aurez, vous trouverez votre numéro Siren, qui est un identifiant unique a votre compagnie, et qui sera très utile lors de vos contacts et échanges avec les organismes publics.

En connexion avec votre SIREN, vous aurez aussi un numéro SIRET, ou plusieurs, si vous avez plusieurs établissements, 1 SIRET par établissement, qui vous sera aussi attribué par l’INSEE.

A noter

Les micro-entrepreneurs / auto-entrepreneurs dont l’activité est une activité commerciale doivent par obligation être enregistrés au RCS.

Pour les auto-entrepreneurs qui sont des artisan, ils devront s’immatriculer au Répertoire des Métiers, le RM.

Définition du Kbis

Le Kbis, est l’enregistrement et l’immatriculation de votre entreprise au RCS. Il est plus connu sous le nom d’extrait Kbis. C’est un acte officiel qui prouve que votre entreprise existe juridiquement et qui regroupe les données importantes sur votre société, ou votre entreprise. Que ce soit une personne morale ou physique.

Les informations du Kbis

Parmi les informations d’une société, le Kbis donne des détails sur sa personnalité morale, le Kbis vous montrera le capital social, la forme juridique choisie par la société, les noms des dirigeants, l’adresse du siège social, etc.

Il faut noter que le Kbis est un acte légal, signé par le greffe du tribunal de commerce, et donc authentique et très important pour prouver l’existence légale et juridique de votre société.

Votre extrait Kbis vous sera demandé pour ouvrir un compte professionnel auprès des banques, pour signer des accords avec des fournisseurs, répondre a des appels d’offre, signer des contrats, prendre un bail commercial et de nombreuses autres choses.

Importance du Kbis

Votre Kbis c’est LE document que vos devriez toujours avoir a jour avec vous. Il s’agit d’un acte officiel et légal, signé et avec le sceau du greffe du tribunal de commerce, et le Kbis confirme votre immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, et prouve l’existence juridique et légale de votre entreprise.

A savoir : l’extrait Kbis n’existe que pour les personnes morales.

L’extrait Kbis pour l’auto-entrepreneur

Les auto-entrepreneurs ne sont pas des personnes morales. Ce sont des entreprises individuelles et de ce fait, ces entreprises se verront seulement attribuer un extrait K, et non un Kbis.

L’extrait K est un document qui ne possède pas la signature du greffe et ne sera pas considéré comme un acte authentique, mais ses informations sont utiles.

En résumé

  • Le Kbis, c’est pour une société
  • L’extrait K, c’est pour les auto-entrepreneurs
  • Un extrait K bis, c’est en fat le Kbis pour un établissement secondaire de l’entreprise

Les informations mentionnées dans le Kbis

  • le greffe du tribunal de commerce de l’entreprise
  • la date d’immatriculation au RCS
  • les numéros SIREN et SIRET
  • L’activité exacte de l’entreprise par son code APE
  • la raison sociale, le sigle, l’enseigne
  • l’adresse du siège et l’adresse des différents établissements
  • la forme juridique choisie par l’entreprise : EI, SARL, SA, SAS, etc.
  • le capital social

… et bien d’autres informations comme les noms, prénoms, adresses,… , des dirigeants, ou le site internet de l’entreprise dan les cas échéant, etc.

Auteur de l’article : Les Toulousains