Les 5 meilleurs artistes originaires de Toulouse

meilleur artiste toulouseTop 5 des meilleurs artistes de Toulouse

La ville rose semble être le lieu de naissance de nombreux talents qui secouent ou ont secoué la scène musicale française à l’aide de sonorités inattendues et de paroles entêtantes. Si Claude Nougaro a longtemps dominé le podium des meilleurs artistes de Toulouse, d’autres plus récents ou moins connus méritent également leur place dans ce top. Tour d’horizon de 5 des meilleurs artistes ou groupes originaires de Toulouse.

Jain

La jeune Jain fait partie des valeurs montantes de la pop française. Ses morceaux aux sonorités métissées ont déjà séduit de nombreux fans à travers la France et le monde. Née en 1992 à Toulouse, elle a ensuite vécu à Dubaï et au Congo-Brazzaville avant de poser ses valises à Paris. Repérée par Yodelice, elle sort son premier album Zanaka en 2015 et obtient la Victoire du meilleur clip de l’année en 2017 pour le clip Makeba. Avec son univers musical et visuel très marqué, la jeune fille affirme son identité d’artiste tout en multipliant les concerts et les collaborations, notamment avec M et Amadou et Mariam pour le morceau L’Âme au Mali. Ses influences variées et ses expérimentations reggae, electro et world font d’elle l’une des meilleures artistes originaires de Toulouse.

Psykup

Changement d’ambiance avec ce second groupe plus proche du heavy metal que de la pop. Le style très particulier de leur musique, également nommé « autruche core », est un véritable melting-pot qui mêle groove, métal et musique expérimentale. Le résultat s’avère tout à fait jouissif et rassemble un nombre élevé de fans depuis les débuts du groupe en 1995. Composé de 5 musiciens également actifs dans d’autres groupes (Rufus Bellefleur, Manimal…), Psykup est considéré comme l’un des meilleurs groupes de métal en France et s’est notamment produit au Hellfest en 2018. Fort de 6 albums studio et d’innombrables concerts, le groupe s’est forgé une réputation hors normes de par ses performances déchaînées et qui ne manquent pas d’humour.

Cats on Trees

Dans le domaine de l’indie rock français, peu de groupes ont su atteindre la renommée de Cats on Trees, groupe toulousain actif depuis 2007. Ce duo composé de Nina Goern au chant et au piano et de Yohan Hennequin aux rythmiques s’est notamment fait remarquer lors des découvertes du Printemps de Bourges en 2010, où il a été lauréat et a pu rencontrer son producteur. Signé sur le label Tôt ou Tard, le groupe a également été nommé aux Victoires de la musique 2014 pour l’Album révélation de l’année. Il est également à l’origine de plusieurs reprises comme Mad World, Beat it ou encore Buffalo Soldier. De retour en 2018 avec un nouvel album, « Neon », le duo continue sa belle progression au sein des charts français et maintient son statut en tant que l’un des meilleurs groupes venus de Toulouse.

Diabologum

Place à un groupe de rock indépendant, certes beaucoup moins connu que Cats on Trees et qui n’est malheureusement plus en activité aujourd’hui, mais qui mérite néanmoins amplement de figurer dans ce classement. Diabologum est un projet du musicien Michel Cloup, actif entre 1993 et 1998. Composé à l’origine de 4 étudiants qui animent une émission de radio et signé sur le label Lithium, le groupe affiche des influences variées, allant de Sonic Youth au shoegaze, en passant par Dominique A et David Lynch. Les textes soignés sont noyés dans une musique bruitiste faite de collages et d’expérimentations, comme dans « De la neige en été » ou « La maman et la putain ». La carrière éclair de ce groupe toulousain a donné naissance à 3 albums mais a surtout laissé un héritage indéniable au sein de la scène musicale française. Diabologum est en effet devenu une référence pour les musiciens en quête de distorsions et de guitares saturées mêlées à des textes poétiques et parfois surréalistes.

Zebda

Très connu du grand public pour le titre « Tomber la chemise », Zebda est surtout un groupe militant qui n’a eu de cesse de se servir de la musique pour faire passer des messages humanistes et dénoncer certaines injustices. Principalement actif entre 1985 et 2003, le groupe s’est reformé en 2008. Sacré Meilleur groupe aux Victoires de la musique en 2000, il fait indéniablement partie des références parmi les artistes originaires de Toulouse. Membres du collectif toulousain Tactikollectif, les musiciens reprennent des chants de résistants et n’hésitent pas à « tacler » Chirac lui-même à travers la chanson « Le bruit et l’odeur ». Zebda a également contribué à plusieurs albums hommages comme celui à Jacques Brel et celui à Léo Ferré. Il est donc sans conteste l’un des meilleurs groupes de Toulouse.

Auteur de l’article : Les Toulousains